Databack Récupération de données numéro vert Databack Récupération de données numéro vert

Récupération de données RAID 5

Notre société Databack assure la récupération de données sur système RAID 5. Ce Système RAID standard est couramment utilisé. La configuration propose à la fois :

  • un système de répartition, pour une amélioration des performances ;
  • un système de redondance, permettant la reconstruction de données.

Ce RAID offre à la fois une grande vitesse de lecture et une tolérance aux pannes matérielles élevée. Ses qualités le rendent très populaire auprès des entreprises pour le stockage de données professionnelles.

Système RAID 5 : principe de fonctionnement

Le système RAID 5 combine le stockage de données par entrelacement (striping) du RAID 0 et un principe de parité par répartition. Egalement nommée disk array with block-interleaved distributed parity, il requiert une grappe d’au moins trois disques durs.

Selon le principe du striping, les données sont segmentées en blocs et réparties en bande sur l’ensemble des disques durs de la grappe. Chaque bande comporte en outre un bloc de parité, dont la valeur est calculée (par une opération logique XOR ou OU exclusif) à partir des autres blocs de donnée de la bande en question.

Pour un RAID 5 constitué de N disques durs, chaque bande est donc constituée d’un bloc de parité et de N-1 blocs de données. En outre, les blocs de parité sont répartis sur l’ensemble des disques durs du système afin de ne pas être concentrés sur un seul d’entre eux.

La perte de données sur RAID 5

Les informations de parité permettent la reconstruction de données en cas d’incident. Lors de la défaillance d’un disque dur du système, une opération logique à partir des blocs de parité permet de régénérer sur chaque bande les blocs de données perdus correspondants.

Néanmoins, le RAID 5 n’est pas en mesure de supporter la perte de plus d’un disque dur à la fois. Si la probabilité de défaillance simultanée de plusieurs disques est faible, elle augmente sous plusieurs facteurs :

  • Temps de reconstruction extrêmement longs pour mémoires de très haute capacité.
  • Incidents ou sinistres (crash serveur, incendie…) touchant plusieurs disques durs.
  • Non détection immédiate de blocs de parité illisibles ou de secteurs défectueux.

La récupération de données sur RAID 5 devient nécessaire lorsque l’algorithme de parité ne permet pas de reconstruction. L’architecture complexe de ce RAID (ordre des disques durs, disposition des blocs de données et de parité…) nécessite alors l’expertise et l’intervention d’un laboratoire.

RAID 5

NOS DERNIERS ARTICLES

pra suite incendie

Sauvegardes et Plan de Reprise d’Activité (PRA) après un sinistre : quelles bonnes pratiques adopter ?

Méthodes de sauvegarde, gestion des risques, PRA (plan de reprise d’activité) et PCA (plan de continuité d’activité)…L’incendie récent dans l’un des datacenters du principal hébergeur français a rappelé à toutes et à tous, entreprises, [...]

ransomware hopital

Les success stories Databack : Quand la cybercriminalité menace les établissements de santé

En visant le secteur de la santé, la cybercriminalité démontre son absence de moralité ! Mettant à profit les failles de sécurité des SIH (systèmes d’information hospitaliers) et le niveau critique des données de santé, les attaques [...]

récupération données secteur audiovisuel

Récupération de données dans le secteur audiovisuel

La récupération de données pour le secteur audiovisuel nécessite une expertise à la fois riche et avancée : supports présentant aussi bien des formats analogiques que des formats numériques haute définition, enjeux critiques des pertes [...]

rancongiciel

Attaques par rançongiciels : le guide en accès libre de l’ANSSI

Destiné aux entreprises et aux collectivités, le guide de sensibilisation « Attaques par rançongiciels,  tous concernés – Comment les anticiper et réagir en cas d’incident ? » est disponible en ligne sur le site de [...]