Récupération de données disque SSD

Le monde du stockage est dans une nouvelle phase d’évolution. Alors qu’il y a quelques années, les disques durs classiques étaient le seul dispositif de stockage viable, on voit apparaître une alternative : les disques SSD  (Solid State Drive) basés sur l’utilisation de mémoire Flash NAND (technologie utilisée pour les clés USB et cartes d’appareils photo).

La perte de données du SSD

La mémoire Flash est devenue une technologie inévitable dans de nombreux produits, cependant les divers développements et améliorations apportés à cette technologie n’immunisent pas les disques SSD contre d’éventuelles pertes de données.

La mémoire Flash NAND a une durée de vie limitée. Suivant le type de mémoire SLC (Single Level Cell) ou MLC (Multi Level Cell), on considère généralement qu’elle peut subir entre 10 000 et 100 000 cycles d’écriture.

Afin de contourner ce défaut, les disques SSD disposent d’un contrôleur interne, qui va gérer les accès à la mémoire. Il est utilisé pour les transferts de données (écriture, lecture, effacement), mais aussi pour vérifier que le dispositif fonctionne bien.

Ce contrôleur utilise plusieurs techniques pour limiter l’usure de la mémoire Flash NAND, telle que le Wear Levelling (gestion de l’usure). Cette technique consiste à distribuer aléatoirement la donnée sur des blocs libres, ainsi que d’enregistrer la fréquence d’utilisation de chaque bloc et son usure. Ainsi lorsqu’il écrit des données, il cherche les blocs libres ayant subi le moins de cycles.

La durée de vie du SSD

La durée de vie d’un disque SSD augmente avec la capacité, étant donné qu’on dispose de plus de blocs pour distribuer les écritures. Cependant, plus un disque SSD sera sollicité par des détériorations, plus sa durée de vie se réduira. Ainsi, il est important de bien choisir au préalable le type de mémoire et de contrôleurs en fonction de l’usage que vous ferez de votre disque SSD.

Les causes de pannes sur les disques SSD

L’atout incontournable d’un disque SSD est sa résistance aux chocs grâce à l’utilisation des composants électroniques dont il est constitué, par opposition aux disques durs classiques disposant de parties mécaniques mobiles et fragiles.

Son second atout est de se débarrasser de l’un des plus gros défauts des disques durs classiques : les latences importantes d’accès aux données induites par le déplacement des têtes de lecture et la rotation du disque.

Présentés comme plus rapides et moins gourmands que les disques durs traditionnels, ils ne sont toutefois pas à l’abri d’une défaillance matérielle ou d’une erreur humaine pouvant compromettre les données telles que :

Lorsque votre disque SSD n’est plus reconnu par votre système, cela ne signifie pas que vos données sont perdues, elles sont toujours présentes dans les puces mémoire NAND. Dans le cas d’effacement, il peut arriver que les données ne soient pas récupérables si la fonction TRIM du SSD est activée. Cette fonction optimise l’allocation des blocs disponibles sur le SSD en supprimant ceux qui ne servent pas. Il est cependant possible de désactiver cette fonction au niveau du système d’exploitation (Windows, Mac). Cela réduit les performances du SSD dans le temps mais permet de récupérer les données en cas d’effacement.

L’expertise de Databack pour la récupération de données sur disque SSD

La récupération de données sur un disque SSD est différente de celle sur un disque dur magnétique. Premièrement, il existe beaucoup plus de fabricants de disques SSD, proposant de nombreux modèles, ce qui complique la tâche. Databack veille constamment sur les innovations et technologies SSD afin de trouver de nouvelles solutions de récupération de données.

L’extraction des données est couronnée de succès dans la majorité des cas. De plus, le taux de réussite de Databack reste le même que ce soit sur disque SSD ou sur disque dur magnétique.

De plus en plus de postes de travail sont équipés de disque SSD, ce qui entraîne une augmentation des interventions sur ce type de support. Tous les ans, notre laboratoire constate une hausse de 20% du nombre de disques SSD ayant besoin d’une récupération de données.

Quel que soit le scénario de votre panne ou sinistre, n’hésitez pas à contacter notre société Databack en cas de perte de données de votre disque SSD.


NOS DERNIERS ARTICLES

bande magnétique

Bandes magnétiques : stockage et récupération de données

Les bandes magnétiques pourraient passer pour des supports de stockage hors d’âge, obsolètes et dépassés. En tant que mémoires de masse, elles présentent pourtant de nombreux atouts pour la sauvegarde et l’archivage de données… Les [...]
risques Cyber malveillance

Sensibilisation aux risques numériques : l’ACYMA publie un kit complet en licence libre

L’ACYMA (Actions contre la cybermalveillance) vient de publier la version complète de son kit de sensibilisation aux risques numériques. En téléchargement libre sur sa plateforme numérique cybermalveillance.gouv.fr, cet outil est à la [...]

La récupération de données après une attaque par ransomware

Les ransomware et cryptovirus prennent vos données en otages en cryptant vos supports de sauvegarde online et en attaquant désormais leurs systèmes d’exploitation. Face à des attaques de plus en plus nombreuses et élaborées, Databack [...]
remplacement de carte électronique pcb

Remplacer la carte électronique (PCB) de votre disque dur : une fausse bonne idée ?

Les pannes électroniques engendrent des dommages sur la carte électronique (PCB) du disque dur et la perte d’accès à vos données. Changer la carte électronique semble donc la première chose à faire. Databack vous sensibilise sur les [...]
Databack
3 rue Vincent AURIOL
Z.I. Acti Sud
85000 LA ROCHE SUR YON
Tél : 02 51 31 11 65