Databack Récupération de données numéro vert Databack Récupération de données numéro vert

Bandes magnétiques : stockage et récupération de données

Les bandes magnétiques pourraient passer pour des supports de stockage hors d’âge, obsolètes et dépassés. En tant que mémoires de masse, elles présentent pourtant de nombreux atouts pour la sauvegarde et l’archivage de données…

Les bandes magnétiques, des supports de stockage à haute capacité

Les bandes magnétiques sont employées comme supports de mémoire de masse depuis les débuts de l’informatique. Elles permettent un stockage de haute capacité des données, surpassant sous certaines conditions les supports de stockage actuels.

restauration de bandes magnétiques

En 2017, IBM et Sony parviennent ainsi à stocker 330 To de données sur une cartouche de stockage magnétique grâce au procédé de pulvérisation cathodique ! A titre de comparaison, les meilleurs disques durs à hélium ont actuellement une capacité supérieure à 16 To, et les disques SSD une capacité de 100 To. Mais alors pourquoi les bandes magnétiques n’ont-elles pas supplanté disques durs conventionnels, disques à hélium et disques SSD ?

Malgré leurs capacités de stockage élevées, elles souffrent d’inconvénients les empêchant de rivaliser avec ces derniers. Les bandes magnétiques ont une vitesse de lecture peu élevée, ne permettant pas un accès rapide à leurs données. En outre, et contrairement aux disques durs, leur nature interdit les opérations simultanées d’écriture. Elles sont ainsi beaucoup moins rapides dans l’exécution de sauvegardes incrémentielles de plusieurs postes informatiques à la fois.

Sous des apparences désuètes, les bandes magnétiques continuent pourtant d’exister : elles bénéficient de développements technologiques et s’imposent de nouveau dans certaines architectures informatiques.

Durabilité, coût peu élevé : les autres atouts des bandes magnétiques

Malgré leurs défauts et en vertu d’avantages précieux, les bandes et cassettes magnétiques s’imposent de manière naturelle dans les stratégies de sauvegarde de données des grandes entreprises. Alors que le volume mondial de données stockées dans les systèmes informatiques atteignait 33 zettaoctets fin 2018, l’étude Data Age 2025 estime que ce volume sera multiplié par cinq d’ici 2025. Face à cette monstrueuse croissance, les bandes magnétiques ont un rôle précieux à jouer en tant que mémoires de masse.

Outre leur capacité de stockage, les bandes magnétiques garantissent une fiabilité et une durabilité élevées. Les spécifications techniques des bandes LTO (Linear Tape-Open, standard technologique le plus répandu) indiquent ainsi une durée de vie de 30 ans. Idéales pour des sauvegardes sur le long terme, les cassettes magnétiques permettent aux entreprises de répondre à leurs obligations légales en matière d’archivage de données.

Leur ultime avantage est d’apporter une solution financièrement très intéressante ! Les bandes magnétiques présentent le coût par gigaoctet le plus faible en tant que supports de stockage. Quasiment 10 fois moins élevé que les autres technologies, leur ratio coût/capacité continue même d’évoluer. Elles présentent en outre un coût d’exploitation limité, y compris dans le cadre d’un stockage externalisé : ne nécessitant ni énergie électrique ni refroidissement à l’instar des serveurs et des baies informatiques, le stockage des bandes magnétiques est en effet peu énergivore.

Sauvegarde et récupération de données sur bandes magnétiques

La sauvegarde de données sur bandes magnétiques reste donc très utilisée par les entreprises, notamment pour le stockage et l’archivage de volumes importants d’informations : sociétés audiovisuelles générant des bibliothèques de données conséquentes sans besoin d’accès continu ; sociétés pharmaceutiques juridiquement contraintes de conserver leur données sur des décennies ; solutions cloud pour des services de stockage peu coûteux (mais avec des temps d’accès lent) pour des données d’accès peu fréquent ; etc.

Les cassettes magnétiques représentent en outre des solutions de sauvegardes sécurisées. Conservées sur des sites distants ou des sites de secours froids ou tièdes, elles peuvent intégrer les PCA/PRA et faciliter la reprise d’activité en cas de sinistres. Rempart efficace contre les ransomware, virus et attaques informatiques, les bandes magnétiques sont néanmoins vulnérables à des incidents entraînant la perte de données : sinistres (incendie, inondation…), dommages physiques du support (bande froissée ou pliée…), incidents liés à l’enregistreur-lecteur de bande magnétique, etc.

En cas de problème, notre société Databack vous assure de sa compétence en matière de récupération de données sur bandes magnétiques. Notre laboratoire est en mesure de traiter les formats existants ou obsolètes. Nous réalisons en outre la migration de données de bandes magnétiques vers tout type de supports de stockage ou sous tout type de format.


NOS DERNIERS ARTICLES

databack participe au fic

FIC 2022 : Face aux défis de la cybersécurité !

Chaque année, le FIC donne rendez-vous à de nombreux professionnels de la cybersécurité et du « numérique de confiance » pour répondre aux divers enjeux numériques et lutter notamment contre les attaques par ransomware. Qu’est-ce que [...]

récupération données nas

Les success stories Databack : récupération de données médicales volumineuses sur NAS

Une opération d’urgence pour récupérer 150 To de données chez un client spécialisé dans la recherche médicale ? L’année 2022 a commencé plutôt fort pour nos équipes… La récupération de données volumineuses apporte toujours son [...]

Databack vous souhaite ses meilleurs vœux !

Toute l’équipe Databack vous souhaite ses meilleurs vœux pour cette année 2022 !Nous remercions nos clients et nos partenaires pour la confiance qu’ils ont su nous accorder l’année dernière. Cette année encore, nous serons [...]

récupération données agglomération ransomware

Les success stories Databack : Quand les collectivités font face aux cybercriminalités

Communes, départements, régions…Les collectivités territoriales sont elles aussi très touchées par la cybercriminalité et plus particulièrement par des attaques de type ransomware. Récemment, notre laboratoire a une fois de plus été [...]